Atelier fauteuil roulant

David Sejor a été de nouveau parmi nous pour un atelier ludo-éducatif autour de la thématique du handicap moteur.

Cette fois, David a pu expliquer plus précisément la composition et le fonctionnement d’un fauteuil roulant. Les enfants ont pu comprendre comment David range son fauteuil quand il veut prendre sa voiture.

david fait un transfert de son fauteuil a une chaisedavid démonte son fauteuil, notamment les rouesdavid démonte son fauteuil, notamment les rouesdavid démonte son fauteuil, notamment les roues

Mais aussi pourquoi les sportifs en situation de handicap moteur ont des fauteuils avec des roues inclinées.

Les enfants ont porté la base du fauteuil de David pour se rendre eux-même compte du poids de celui-ci. Bien entendu, ils ont été informés que tous les fauteuils sont différents et que la structure, le poids, la fonctionnalité du fauteuil de David n’est pas celle de tous les autres fauteuils.

Les enfants se sont assis dedans et ont un peu roulé avec, précautionneusement pour de pas tomber en arrière : un réel défi pour certains. L’idée principale de cette mise en situation est de faire comprendre à l’enfant le quotidien avec ce matériel et surtout, qu’il le considère comme un outil et pas comme un jouet.

HUGO

hugo essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades hugo essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades hugo essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades hugo essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades

ANIS

anis essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades anis essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades anis essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades anis essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades anis essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades anis essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades

BAPTISTE

baptiste essaie le fauteuil sous la surveillance de david et devant ses camarades

VIsage de Christelle Avanthey« Combien d’enfants s’amusent avec les béquilles de leurs camarades, portant un plâtre, à l’école. J’ai déjà vu des situations dégénérer suite à cela car l’enfant, temporairement handicapé, a fait une chute malheureuse dans les escaliers car son camarade avait pris ses béquilles pour jouer … »

Il ont aussi toucher et soulevé une prothèse de jambe. C’est une réelle découverte pour ces enfants qui n’aurait jamais osé toucher ce matériel. Trop d’appréhension ? De peur ? Et bien, aux ateliers Sens-i, tout est permis !! C’est en testant, en touchant qu’on apprend, qu’on comprend et qu’on intègre les informations.

VIsage de Christelle Avanthey« Aujourd’hui, il est probable que Samy, Anis, Baptiste, Dalla, Jasmi et Hugo n’auront pas peur d’aller à la rencontre d’une personne déficiente motrice et ce, qu’elle soit en difficulté ou pas. Et ça, c’est notre plus grande fierté chez Sens-i. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *