Archives par mot-clé : tap

David Sejor

David Sejor travaille en collaboration avec l’association en intervenant ponctuellement dans les ateliers péri-scolaires menés sur la commune de Brie Comte Robert.

Un des objectifs de l’association étant d’ouvrir à la différence, cela comporte aussi de changer certaines croyances. David est en situation de handicap moteur et, est un professeur de Hip Hop !

Les enfants peuvent ainsi voir le handicap autrement, ils peuvent échanger, poser des questions, s’informer, s’ouvrir …

Description de la vidéo pour les non-voyants :

On voit David Sejor, un homme aux dreadlocks, avec une personnalité bien affirmée. lire la suite David Sejor

Auprès des enfants

Image représentant le logo de la ville de Brie Comte Robert

Municipalité de Brie Comte Robert

Nous intervenons sur la commune de Brie Comte Robert sur les Temps d’Accueil Périscolaire (TAP)  de 15h à 16h30, auprès des 8 – 11 ans, et ce depuis septembre 2014.

La commune a financé une partie du matériel de sensibilisation aux handicaps en 2014, afin d’être dans les meilleurs conditions pour ouvrir les enfants à la différence.

 

Nous intervenons dans les écoles primaires

L’association Sens-i intervient dans le secteur de l’enfance sur Brie Comte Robert.

Nous réalisons actuellement des prestations de services pour la commune de Brie Comte Robert afin de répondre à la demande d’intervenant pour les temps périscolaires.

En effet, les enfants de 8 à 11 ans sont très ouverts aux apprentissages, c’est d’ailleurs pour cette raison que dans ces âges là, ils apprennent les « essentiels » de l’éducation scolaire : le moment le plus opportun pour les sensibiliser à la thématique de la différence, des handicaps.

Les enfants sont souvent durs entre eux, dans les cours de récrés ; alors pourquoi ne pas faire de la prévention à temps, plutôt que d’attendre de réprimer quand les actes de moqueries ou d’indifférences sont déjà réalisés ?

Bien entendu, sur des temps périscolaires, le but n’est pas de prendre la place du professeur des écoles. Mais ça n’en reste pas moins de l’éducation. Seules les méthodes éducatives, et les supports d’interventions doivent être adaptés à ce contexte. C’est pourquoi l’association Sens-i aborde les animations des ateliers d’une façon très expérimentale. L’enfant est souvent très réceptif.

« On touche, on voit, on sent, on entend, on joue. On aborde le sujet d’un autre œil. »